Courses

CR :Canicross de Oignies

06h00 nous voilà levés pour partir à Oignies sur mon premier canicross long. Encore dans le gaz, on charge les affaires dans l’auto, on embarque Mambo et nous voilà partis.

Au bout d’une demi-heure de route, je cogite, « Tu as bien pris la glacière Fabien ? »
– « Oui ! enfin je crois… ». Je me retourne pour regarder à l’arrière de la voiture : pas de glacière ! Super ça commence bien ! Pour une fois on s’était bien organisé, on a été acheter un sac réfrigéré à décathlon, on s’était fait des sandwichs et on avait fait le plein d’eau.

IMG_20180422_065521_824.jpg

Aujourd’hui il est prévu jusque 26° avec un ressenti à 31°. Les organisateurs ont été super réactifs et ont avancé l’heure des courses et raccourcis les parcours pour le bien être des chiens (notre parcours fera 4.5 km au lieu de 5 km). Mais pas question de faire l’impasse sur l’eau. On s’arrête alors sur une aire d’autoroute pour racheter de l’eau. Et Paf 10€ dans les dents !

Arrivé sur place à 08h00 on passe directement au contrôle véto et au retrait des dossards. Les copains de l’ASCC nous rejoignent rapidement : Laurent et Jehna, Maxence et Loki, Elodie et Djego, Mathilde et Gnoky, je me détends un peu en discutant avec eux.

DSC_0256.JPG

31084282_255886604955802_4224365923508682752_o.jpg

Il fait encore assez frais quand les VTT prennent le départ, on en profite pour encourager Laura et Swanna qui sont là également. Mais le soleil et la chaleur les rattrapent vite. Laura me conseil de bien mouiller Mambo avant de prendre le départ car les points d’eau ne sont pas nombreux.

DSC_0026.JPG

09h45, on commence à s’échauffer, on part avec Laurent et Maxence faire un tour de chauffe. Le soleil commence à bien taper. On règle ensuite les derniers préparatifs et je croque quelques amandes avec swanna à mes pieds qui me fait les yeux doux. Le départ est prévu à 10h15 pour moi et Laurent. Je prends le temps de bien mouiller Mambo, des piscines sont à disposition ainsi qu’un jet d’eau.

DSC_0061.JPG

On avance vers le point de départ et on entend crier « n°63 et 64 !!!! » Oups c’est nous ! Il est déjà l’heure ? Un peu dans la panique et l’incompréhension je m’avance sur la ligne de départ, j’ai 30 secondes pour me détendre mais ça ne sera pas suffisant.

Le départ est donné, j’essaie de ne pas partir trop vite pour éviter de me cramer. Mon objectif sur ce premier long et de tenir une allure à 5’30 au kilomètre. On part à 16 Km/h avec Mambo, je ralenti ensuite le rythme pour trouver ma vitesse de croisière.

DSC_0073.JPG

Les deux premiers kilomètres se font dans un parc, sur un chemin assez large et roulant le long d’un étang. On les boucle à une allure de 5’34, contrat respecté. Au 3ème kilomètre se dresse devant nous une côte assez courte mais bien raide. Je décides comme d’autre canicrosseur devant moi de la faire en marchant. En haut, se trouve un premier ravitaillement, j’en profite pour faire boire mambo, le mouiller de nouveau et repartir aussi vite.

DSC_0083.JPG

Ce 3ème kilomètre est bouclé 5’40. Jusque-là tout va bien ! Mais cette pente nous a amené sur le plateau du terril et là-haut le soleil est écrasant. Il n’y a plus aucun point d’ombre et Mambo, qui a chaud, ne tracte plus.

Je m’arrête à chaque point d’eau le long du 4ème kilomètre. J’en profite même pour me mouiller également. Alors que jusque-là je gérais bien ma course, j’implose totalement. Je passe en mode radar, Je commence à me faire dépasser par les vagues de derrière et j’essaie simplement de mettre un pied devant l’autre. Daphnée et Jorek me dépassent, puis Maxence et Loki, je leur lance des encouragements. Une grosse crampe me prend au ventre, je suis obligé de marcher sur presque 200 m pour que ça passe. Je bouclerais ce 4ème kilomètre en 7’12…

J’essaie encore de comprendre ce qui a pu se passer là-haut. J’ai du mal à me souvenir de cette partie de la course. Chaque raidillon me coupait les jambes et me paraissait insurmontable. Je n’avais même plus la force ni l’esprit de faire des « 3-2-1 » à Mambo pour qu’il m’aide dans les montés.

DSC_0160.JPG

Un canicrosseur et sont jack arrivent à notre niveau, je m’accroche à lui. « Plus que 500 m ! » nous cris une bénévole. Je ne le lâche pas d’une semelle, j’essaie de relancer tant bien que mal. Courir ensemble redonne également une motivation aux chiens qui se remettent à tracter. Malheureusement un dernier raidillon avant l’arrivée viens me couper une nouvelle fois les jambes, et je les laisse filer devant moi.

DSC_0177

J’aperçois l’arrivé à 200 m, mais elle me parait si loin ! J’ai presque envie de tout lâcher, je m’imagine déjà là passer en marchant. Mais je sais que Fabien est là-bas et nous attend, je ne peux pas le décevoir.

On arrive enfin à quelques mètres de l’arrivé. Mambo se relâche et regarde les spectateurs, « allez mon grand on y est ! on y est ! ». Je l’encourage et il passe l’arrivé au petit galop. On aura fait les derniers 500 m à une allure de 6’23.

DSC_0179.JPG

Aussitôt la ligne passée, on se dirige vers les bassines. Je rafraîchis une nouvelle fois Mambo. La course n’a pas été facile pour lui non plus. Je cherche Fabien sur la ligne d’arrivé. Il attend les autres coureurs de l’asso pour les prendre en photo. J’ai envie de m’asseoir mais je sais que je dois reprendre des forces. Je passe au ravito pour prendre une briquette de jus de pomme 100% pur sucre. Elle est un peu tiède mais je m’en fou, ça me fait du bien.

DSC_0242.JPG

On discute et on débrief avec les copains. Tous ont subis la chaleur. Ça me rassure un peu de savoir que je ne suis pas la seule à être déçue de ma performance. Quand tout le monde est arrivé, on décide de se rendre au premier étang qu’on a longé lors de la course pour baigner les chiens. Un stand de kiné est présent, j’en profite pour me faire masser pendant que les autres achètent à manger à la friterie (ah bah oui on est dans le nord !). La matinée se termina autour d’un pique-nique tous ensemble au bord de l’étang.

31124583_255886644955798_3200234794298376192_n.jpg

C’était une première édition, l’organisation été au top, ils ont su pallier aux conditions climatiques comme il fallait, avec des parcours raccourcis et de nombreux points d’eau. Le stand de kiné et la restauration sur place étaient vraiment appréciables.

On a bouclé ce premier canicross long de 4.5 km en 27’09 soit une allure moyenne de 6’02. J’ai d’abord été très déçue de ce résultat. Mais avec le recul je me dis qu’on aura réussi à tenir l’allure cible sur les 3 premiers kilomètres qu’on réalise à une allure moyenne de 5’36. Le 4ème kilomètre n’est pas forcément à oublier car on doit apprendre de ses erreurs. Cette course m’aura permis de travailler mon mental car c’est vraiment grâce à ça (et à Mambo) que j’ai réussi à la finir debout et en courant.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s