Courses

CR : Canicross d’Halluin

Canicross de Halluin

Second Canicross pour nous cette année. Rendez-vous cette fois à Halluin, tout près de la Belgique. Le canicross se déroule sur 2 jours, seules les courses du dimanche comptent pour le chien d’or. Pour une seconde fois, je décide de continuer sur ma lancée en m’inscrivant sur le court du samedi.

La remise des dossards se fait à 13h00, on part de la maison à 11h30. C’est assez difficile de gérer l’alimentation sur des départs à l’heure du midi. Je prends un bon petit déjeuner en me levant et un stock de barre de céréales pour la course.

On arrive à 12h30, certains sont déjà sur place avec leur camping-car. Petit à petit le parking se rempli pendant qu’on détend un peu Mambo en liberté. Laurent, membre de mon club, nous rejoint sur place avec Jehna sa berger belge. On va ensuite repérer le parcours. Aujourd’hui les canicross court et long partent en même temps, pas question de se tromper de chemin. On mémorise bien le plan et on va voir sur place le croisement ou les deux parcours se séparent.

FB_IMG_1520325629198

On va chercher les chiens pour la remise des dossards, moment toujours stressant pour moi et Mambo. Les chiens sont excités et un peu collés l’un à l’autre dans la file d’attente. Heureusement mon gros reste super calme tout le long de l’attente.

Dossard en main on repart aux voitures se préparer. Enlever les vestes, accrocher le dossard, serrer les lacets, mettre les harnais et les baudrier, tant de rituels qui me plongent déjà dans ma course.

FB_IMG_1520325654608

On fait un aller-retour vers la ligne de départs en trottinant pour s’échauffer. On décide de partir dans les premiers, chose que je regretterais après car je me suis sentie bien seule sur ma course.

On avance donc vers la ligne de départ. 5-4-3-2-1, Go ! On est partis. Tout le premier tiers du canicross se déroule sur un large terrain herbeux, balisé par des rubalises. Mambo part super bien, on fait les premiers 400 m tout sous la barre des 5’ au kilomètre.

20180306_095544

Mais rapidement Mambo se déconnecte totalement de la course. Il aperçoit d’abord Fabien qui prend des photos sur le bord du terrain, puis on passe juste à côté du parking où se trouve la voiture et les autres concurrents qui se préparent. Il relève la tête et commence à divaguer totalement pendant 100 m. Il passe même sous le rubalise. J’essaie de le motiver tant bien que mal.

IMG_20180303_164810_002

Au moment de  tourner à droite pour emprunter le chemin du court il refuse et veut aller à gauche (vers la voiture) je suis alors obliger de m’arrêter pour refaire un départ et le remettre dedans. 3-2-1 Allez on y va !

S’en suis une belle ligne droite de 500 m le long du port fluvial pour boucler le 1er kilomètre en 5’20.

Vient les 2 autres tiers de la course dans la forêt. Si le premier kilomètre était roulant, la suite est beaucoup plus technique !  Les 1er 500m de cette partie sont encore assez plats et on conserve une bonne allure. J’aperçois Laurent de l’autre côté et lui crie quelques encouragements. Puis on entre dans les bois. Ça monte, ça tourne, ça descend. C’est très éprouvant pour les appuis et l’allure diminue clairement.

20180306_095721

Droite ! Gauche ! Devant ! Je m’essouffle à donner les ordres de direction à Mambo. Lui il gère, faire zig-zag entre les arbres c’est beaucoup plus marrant que les grandes lignes droites. On aura fait un sans-faute sur les directions, gros point positif de cette course, je suis fière de lui ! Si Mambo est au taquet dans la forêt, moi je me traîne, le souffle manque, le cerveau est moins bien oxygéné et les changements de direction me donnent le tournis. Je débranche le cerveau et me contente de mettre un pied devant l’autre. Entre deux bout de forêt, on ressurgit sur une plaine herbeuse, qui permet de relancer un peu le rythme.

20180306_095738

La course était annoncée comme faisant 2.8 km. Le 2ème kilomètre a sonné il y a bien longtemps sur ma montre. En j’aperçois la route en contre bas, ça devient bon ! Faux espoir, on longe seulement la route quelques mètres pour ensuite remonter faire des zig-zag dans la forêt où le kilomètre 3 sonne à ma montre (A ce moment-là, j’avoue avoir haïs les organisateurs ahah).

Droite, gauche, droite, gauche, je m’accroche aux arbres pour tourner. Un dernier effort et je vois enfin la descente finale ! Nous voilà sous l’arche d’arrivé. Eprouvés mais heureux.

IMG_20180303_164810_00120180306_095759

Jamais 3 km m’ont paru aussi long. On m’avait vendu cette course comme étant la plus technique et la plus dure du coin. Je peux vous confirmer que cette légende n’est pas déméritée !

Laurent et jehna arrivent après nous, tout aussi éreintés par cette course. Les chiens boivent dans les seaux mis à disposition. Je me rue vers le ravito, il est 14h30 et je n’ai rien avalé aujourd’hui à part des barres de céréales.

FB_IMG_1520325620244

Au final nous avons réalisé ces 3,240 km en 20’11. Nous sommes 22eme au général sur 37 participant et je me classe 9eme féminine !

Quand j’ai vu le chrono sur la ligne d’arrivée j’était assez déçue. Je réalise tout de même que vu le tracé j’ai vraiment tout donné. Mambo a été exemplaire sur la deuxième partie de course avec un sans faute niveau direction. A retravailler sur les zones large ou il perd un peu sa concentration. Cette course aura été une excellente expérience pour nous. Je sais que je peux lui faire confiance a 100% sur des parcours technique et jai reussi a me donner vraiment à fond !

IMG_20180303_164810_006

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s