Courses

Canicross de Graveline : Notre 1ère course

Je suis arrivé pas trop sereine sur cette première course. La faute à pas de chance, depuis jeudi j’ai mal au genou. J’avais du écourter ma séance à cause de la douleur. Certainement un syndrome de l’essuie-glace. J’était normalement engagée sur le long, mais pour ne pas tenter le diable, on est finalement partis sur le canicross court.

Le retrait des dossards se fait de 09h à 10h30. On arrive sur place à 09h30 et on trouve facilement la compétition. On se gare et on se rend au retrait des dossards. Oups c’est les championnats de France départementaux !  On repassera ! On repart donc cette fois-ci vers le bon lieu de rendez-vous. Mambo est au taquet, je le laisse se détendre prêt de la voiture et on passe rapidement le contrôle vétérinaire et le retrait des dossards pour ensuite le remettre au calme.

Il est 10h00 et je prend le départ à 13h17 ! Heureusement en attendant on encourage les copains qui sont là : Mathilde et Volt, Aline et Lexus, Laura et Swanna, Amelie et Laiko tout les quatre engagés sur le long. Finalement le temps passe vite.

DSC_0360

A 12h40 je me change et part m’échauffer seule pendant que Monsieur va chercher Mambo. Je fait un footing tranquillement, puis je fait quelques lignes droites avec Mambo pour me dérouiller. On est en station debout depuis 09h30, les jambes sont un peu ankylosées il faut réveiller tout ça. Je croise Aline, Amelie et Laura qui m’encourage, ça me boost. Vers 13h00 je me rends à la ligne de départ pour ne pas louper le coche. Au final on a pas le temps de se refroidir. Le stress monte franchement à ce moment là mais maintenant on ne peut plus reculer ! 5, 4, 3, 2, 1… Go !

DSC_0380

Le départ se fait sur une piste cyclable, c’est bien roulant, donc en envoie tout ce qu’on peut maintenant car d’après ce qu’on ma dit, le reste du parcours n’est pas aussi sympas.  Mambo est au taquet, à l’aise dans son nouvel harnais court, il ne tracte plus de travers. Je remonte la ligne droite et au bout d’un moment, je me dit « mince je ne me suis pas encore fait rattrapé, est ce que je n’aurais pas oublié de tourner quelques par ? »  Arrivé au bout de la ligne droite on bifurque deux fois à gauche pour entrer dans un chemin. Ça colle ! Ça colle tellement que je manque d’y laisser une chaussure. Je me retourne et vois un concurrent derrière moi, ouf je ne me suis pas trompé !

DSC_0406

On sort enfin de ce chemin boueux pour arriver sur un single où on zigzag entre les arbres, ça éclate mambo qui relance. J’entend Aline avec Lucky derrière moi qui m’encourage, ça me motive et je me donne à fond. Sorti de la forêt à droite on reviens sur un chemin roulant, Aline nous dépasse ainsi qu’un autre concurrent. On repart à gauche pour entamer le retour. On reviens sur un chemin boueux bien glissant, je manque de me retrouver à terre mais je lâche rien.

DSC_0425

On sort enfin de la boue et je vois un beau petit raidillon arriver devant moi, pas le temps de réfléchir on le franchis avec assez de facilité. On arrive dans le dernier quart de course. On entame une descente que je prend avec prudence car j’ai vu quelque belles chutes à se niveau là sur le long. Viens le deuxième et dernier raidillon, je vois Mathilde en haut qui m’encourage. Sur le long j’ai vu pas mal de gens glisser sur le chemin, on passe alors dans l’herbe. On refait un décompte, 3, 2,1 go ! Mambo relance une dernière fois pour m’aider à franchir cette dernière difficulté.

19022677_10215649951986951_728569203_o

On voit la ligne d’arrivé en contre bas. Reste quelques mètres de plat et une descente vers la ligne d’arrivé, on l’a fait !

DSC_0439

On a bouclé la course de 2.06 kilomètre en 11’56, soit une moyenne de 5’48. Je souhaitais tourner autours des 5’30 mais vu l’état du terrain et de mon genou je suis contente du résultat.

DSC_0445

Mambo a été top du début à la fin, aussi bien sur la course que avec les autres mâles. Au final mon genou m’aura fait mal sur la première partie de la course, sur le terrain dur. Il m’a laissé tranquille le reste de la course, mais une fois arrêté la douleur s’est faite ressentir, elle ne disparaîtra vraiment qu’une fois rentré à la maison. Si on m’avais dit il y a 1 an que je ferais une course je vous aurais ri au nez. Je connais bien le monde de la compétition, pour avoir accompagné Monsieur d’innombrable fois. Mais je n’avais jamais été de l’autre coté de la barrière et j’ai adoré ça et que j’ai hâte d’être à la prochaine !

DSC_0452

Mais pas de soucis, le sport c’est une bonne maladie ;).

1 réflexion au sujet de “Canicross de Graveline : Notre 1ère course”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s