Billet d'humeur

T’as un border et tu fais pas de troupeau… non mais allo quoi ?!  

 

Quand j’ai eu envie d’avoir un chien, je me suis d’abord renseigné sur les différentes races. Mon cœur a vite penché en faveur des border collie. D’abord du fait de leur incroyable intelligence et de leur dévouement, mais aussi pour leur côté sportif et leur beauté.

Peu de temps après avoir accueilli Mambo je me suis inscrit sur un forum dédié aux border collie. Presque chaque post était un lynchage en règle des propriétaires de border ne faisant pas de troupeau avec leur animal.

Il y est vrai que le border est avant tout un chien de travail. C’est d’ailleurs la seule race à être confirmée LOF sur une épreuve de travail.

Mais un border peut-il être heureux sans faire du troupeau ?

Mambo est un chien débordant d’énergie et extra sensible aux stimulations extérieures. Même si il y a un énorme atavisme, il n’a jamais fait de troupeau. Mais il n’en est pas moins épanoui à mes yeux. Même si ça reste un chien pas toujours facile, c’est son caractère propre. Ce n’est pas la race qui définit le chien ou sa façon de vivre.

1390833_10224640-finchien-20110805-h101a
Un border au travail
DSC_0241
Parfois Mambo doit prendre sa copine plume pour une vache…

« Ne prenez pas de Border si vous ne faites pas de troupeau » j’ai lu cette phrase des centaines de fois. Mais dans ce cas on peut aussi dire :

  • Pas de Berger allemand si on ne fait pas de sécurité
  • Pas de husky si on ne fait pas de traineau
  • Pas de braque si on ne chasse pas

Tous les chiens, peu importe leur race ont besoin de stimulation physique, mentale et d’éducation que ça soit un petit chihuahua au grand dogue allemand.

Un chien qui reste toute la journée dans un jardin de 500m² sans stimulation ne sera pas plus heureux qu’un chien vivant en appartement mais qui est sorti régulièrement, qui voit de nouvelles choses, apprend des tours, découvre de nouveaux endroit etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Comme je le disais la race ne fait pas le chien. On peut donc rencontrer des border tout mou, des American staff tout gentil, des labradors pas faignant.

Alors bien sûr il y a des comportements qu’on attribue plus à certaines races qu’a d’autre, et c’est normal quand on connaît leur utilité première et la sélection des éleveurs pour assouvir cette utilité. Mais ce qui fera que sa deviendra ou non problématique c’est l’humain.

Si vous n’habitué jamais votre border en ville parce qu’il va vouloir sauter sur les voitures (et que « c’est normal c’est un border on y peut rien »), ne vous étonnez pas si il essaie d’attraper un bout de pneu à chaque fois qu’il croise une voiture. Et comme tout le reste, c’est applicable aux autres races. Si vous n’apprenez pas à un jack russel à se poser à la maison parce que « c’est un jack c’est speed » ça ne résoudra jamais le problème.

20170615_162124
Contrairement à ce qu’on pense, un borde s’adapte très bien en intérieur (à condition de faire des activités à coté)

Le chien naît avec un certain atavisme lié à sa race mais surtout à son utilité première. Il naît aussi avec son caractère qui lui est propre et qui dépendra aussi de ses parents, de là où il est né et de ce qu’il a vécu étant tout chiot (on peut comparer ça à l’éducation primaire pour les fans de socio). Ensuite le chien se façonne sa propre personnalité avec son maître de par ses expériences et son éducation au quotidien.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s